jeudi 8 septembre 2011

Journal de bord du 3 au 6 aout

Durant tout le séjour, j'ai tenu un petit journal de bord qui me permet de vous relater précisément l'histoire de chaque jour.
Arrivés à Delhi le 2 aout au soir, on a passé la nuit à l’aéroport pour reprendre l'avion pour Leh au petit matin. Voiçi mes notes des premiers jours avant le départ du Trek.






 L'arrivée à Leh est extraordinaire à plus d'un titre.
D'abord l'avion.
il arrive au milieu de la montagne et commence à tourner, tourner... en descendant et en s'approchant à chaque fois un peu plus des sommets voisins. Au moment où l'on entend le train d’atterrissage sortir, il n'y a rien de visible qui ressemble à un aéroport, ni même à une piste. L'avion passe alors à peine au dessus de ce qui ressemble à un col, avec un piton rocheux sur le coté qui passe à quelques mètres de l'aile, et la piste est là, juste derrière.
Dès que l'on sort de l'avion, on est scotché par le paysage: des pics rocheux partout, et un bout de plat tout juste assez grand pour faire office d’aéroport.
La ville en elle-même ensuite.
Le taxi où l'on s'entasse à la sortie de l'aéroport est un espèce de vieux van, comme ceux qu'on trouvait en Europe il y a 15ans, sur lesquels était marqué "ma toyota est fantastique" (vous vous souvenez, hein ?)...
Les sac sont sur le toit, bien entendu, pas la place pour nous 4 plus les bagages dans l'habitacle. On passe dans des rues, parfois le long d'un mur qui  nous sépare d'un champ de céréales, parfois entre 2 maisons si proches qu'il parait impossible d'y croiser un autre véhicule... enfin c'est ce que je pensais, mais c'était sans compter sur le savoir faire indien en la matière !
Quand on arrive à la guest house, on est juste à coté du centre ville, et on se rend compte qu'en fait toute la ville est faite de routes de ce genre, et c'est là qu'on comprend pourquoi les taxis sont tous aussi étroits !

1er jour, on ne fait rien, comme des gros manches.
Après le voyage en avion, la nuit dans l’aéroport, à nouveau l'avion, et l'arrivée à Leh à 3500m d'altitude, la fatigue nous tombe dessus bien vite. On dors presque toute la journée, et on ne se lève que le soir pour aller manger et glaner un peu en ville.

Great Himalaya

le 1er des nombreux camions "TATA" que l'on verra
2eme jour.
Ca va un peu mieux, mais se lever dans la nuit pour aller au toilettes continue à nous épuiser et nous essouffler complètement (et avec l'adaptation à l'altitude, on se lève au moins 3 fois dans la nuit !). On ne s'habitue pas aux 3500m d'altitude du jour au lendemain, hein ;)
On se contente d'un petit tour dans la ville, mais les quelques côtes et la chaleur nous dissuadent d'en faire trop.
le sympathique vendeur de fruits et légumes sur le marché

et d'autres, en pleine rue
Un des nombreux moulins à prière de la ville. Sur la plupart, il y a une notice pour les idiots de touristes que nous sommes: "tourner dans le sens des aiguilles d'une montre uniquement"


3eme jour, ca bouge enfin.
Marcher ne nous vide plus de toute notre énergie. On en profite pour monter à l'ancien palais du roi du Ladakh, à l'époque où il s'agissait d'un royaume indépendant (oui, le Ladakh à d'abord été un royaume indépendant, puis c'est associé au Cachemire pour se protéger des invasions tibétaines, pour finalement être envahie par le Cachemire puis l'empire anglais par la suite).

Palace
Vue sur le palais depuis une rue de la ville


Palais de l'ancien roi du Ladakh
 Le palais est surmonté d'un petit temple plus haut sur la colline (600m d’ascension depuis la ville).

Tsemo Maitreya Temple
Presque arrivés !

Toute la fine équipe !

Tsemo Maitreya Temple
 En fin d 'après midi,on a tellement bien retrouvé notre énergie qu'on monte à un autre temple sur une autre colline de la ville pour profiter de la lumière du soleil couchant sur la ville.

Great Himalaya
Une photo glanée en passant dans une rue...


Vue de la ville depuis le temple



4eme jour, shopping.
Malgrès quelques maux de tête qui viennent encore par accoups, l'adaptation à l'altitude semble bonne pour l'instant. Mais nous ne sommes qu'à 3500m, reste à voir comment on supportera le passage à 4200m, dès le lendemain.
La journée est consacrée à la visite d'une école tibétaine et à la visite des marchés et boutiques de souvenirs. Il y a des tibétains à tous les coins de rue ici, et la spécialité tibétaine c'est (entre autres) les pierres semi-précieuses: la turquoise, le grenat, le lapis-lazuli...
En pleine confection de bijoux à base de pierres semi-précieuses

2 commentaires: