• Brooklyn bridge and Manhattan at night.


    The making of
  • New York cliche.


    The making of
  • Cinemagraph.


    Moving pictures
  • Lytro effect.


  • Goutellettes


    The making of
  • Crète


    Juin 2014

Recent Articles

mardi 22 juillet 2014

Crète - Journal du bord - La Canée

Samedi, 7 juin

La Canée.

Nous voilà arrivés à La Canée, ou plutôt Hania (prononcez moi ça avec un beau H aspiré, hein).
 L'idée n'est pas de rester longtemps ici, mais d'y louer une voiture et de faire une boucle de 5 jours à l'ouest et au sud en partant d'ici.
Du coup nous passons l'après midi à visiter la ville, tout en réservant notre voiture pour le lendemain.
Le lieu d'attraction principal de Hania est son port vénitien, beaucoup plus vaste et animé que celui de Réthymnon.



Nous décidons d'allez faire le tour jusqu'au phare...
Et c'est là qu'on se rend compte de la taille du port, puisqu'il nous faut parcourir presque 2km pour aller de la vue précédente à la vue depuis le phare.

Mais nous ne sommes pas pressés, on en profite pour faire une petite sieste à l'ombre...

Puis nous flânons dans les petites rue de Chania.
Bien que moins labyrinthiques que celles de Rethymnon, ces petites rues ont aussi un certain charme.


Puis nous profitons à nouveau de la vue sur le port pour le coucher de soleil.



mardi 15 juillet 2014

Crète - Journal du bord - Réthymnon

Jeudi, 5 juin

En route vers Réthymnon

Notre séjour à Agios Nikolaos prend fin, nous prenons maintenant la route pour Réthymnon, dans la partie centrale de l'île.
Nous prenons d'abord un bus pour Héraklion, où nous retrouvons notre chef de station de bus préféré.
"Réthymnon" crie-t-il, "RHE - THY - MNON, Réthymnon, bus number 67".
Impossible de manquer un bus avec lui ;)

Nous enchainons donc avec le bus pour Réthymon ("RHE - THY - MNON"), et nous y arrivons vers midi. Le temps de trouver une chambre dans un pension très sympa, et nous allons manger à coté du marché, où Karine nous déniche les meilleures orange du monde... pour 50cents le kg.
A ce prix, et pour cette qualité, nous en mangeons tout notre saoul !

Vendredi

Lever de soleil sur Réthymnon

D'après le guide, le lever de soleil sur le port de Réthymnon est splendide... Qu'à cela ne tienne, nous allons vérifier !
Il faut se lever tôt pour avoir cette vue là... ou se coucher tard...
Et alors que nous nous levons tout juste, nous croisons les derniers clubbers des boites de nuit proche du port qui hèlent les taxis pour rentrer chez eux.
Nous ne sommes pas les seuls à profiter du lever de soleil
Après quoi, nous retournons nous coucher.
Au 2ème lever,  nous partons à la découverte de la forteresse de Réthymnon ("RHE - THY - MNON").


L'intérieur de la mosquée de la forteresse



Belle cave ! Dommage qu'elle soit vide...

Puis vient la découverte de la ville elle-même, et ses innombrables petites rues dans lesquelles on est vite perdus si on a pas un très bon sens de l'orientation... ou un gps.

Une petite sélection de rues... Et malgrès la ressemblance, il s'agit de rues différentes à chaque fois !


Ceux qui arrivent à sortir de ce labyrinthe peuvent retomber sur le petit port vénitien, plus animé qu'au petit matin.



Et le soir ?

Le soir nous restons dans les petites rues, qui se transforment en gigantesque salle de restaurant en plein air...



Où nous dinons... ...guettés de prés par un chat.
Nous somme en Grèce, après tout.

Le programme de la suite ?

Et bien le samedi, c'est départ pour La Canée.
Et petite surprise au moment de payer la chambre d'hôtes, la propriétaire nous donne une petite bouteille... "Production locale", nous dit-elle.
Non, ça n'est pas de l'eau, c'est du Raki !
Bonne adresse, on reviendra !

jeudi 3 juillet 2014

Crète - Journal du bord - Plateau du Lassithi et grotte de Dikti

Mercredi

Plateau du Lassithi

Agios Nikolaos est une bonne base pour se rendre sur le plateau du Lassithi, surtout connu des touristes comme "la vallée aux 10 000 moulins".
Nous louons donc une voiture pour la journée, et nous lançons à l'assaut des petites routes de montagne qui montent jusqu'au plateau.


La vue sur le plateau, sur lequel on devrait voir les 10 000 moulins à vent, mais avec l’électricité, les moulins ne sont plus nécessaires de nos jours...


Le point d'attraction du plateau est la grotte du Mont Dikti, considérée comme le lieu de naissance de Zeus.
Selon la légende, Cronos mangeait ses enfants après leur naissance pour éviter qu'ils ne le détrône (comme lui avaient prédits ses parents). Désirant garder son enfant, Rhéa s'enfuit en Crète et donna naissance à Zeus dans cette grotte, où les habitant frappèrent des tambours et cymbales pour couvrir les cris du nouveau né.
Rhéa prit alors une pierre qu'elle enveloppa d'un lange, et la fit avaler à Cronos en lui faisant croire qu'il s’agissait du nouveau-né.
Après une petite montée sur un beau chemin pavé... ... et une descente dans la grotte par un escalier escarpé...
... nous arrivons dans une forêt de stalactites et de stalagmites.



Déçu de ne pas avoir vu tous les moulins sur le plateau, je m'arrête sur le retour pour faire une photo de moulin quand même.


dimanche 29 juin 2014

Crète - Journal du bord - Héraklion et Agios Nikolaos

La Crète.

La Crète, en grec moderne Kríti, est une île grecque, autrefois appelée « île de Candie ». Cinquième plus grande île de la mer Méditerranée, elle est rattachée à la Grèce en 1913.
La Crète est le berceau de la civilisation minoenne, dont Knossos est le cœur et le site archéologique le plus important.

Nous arrivons donc à Héraklion pour plus de 15 jours de vacances, et même si le programme n'est pas clairement définit, l'idée est de se promener d'un bout à l'autre de cette île qui s'étend sur 260 km d'est en ouest et sur 60 km du nord au sud.
Voici la carte des photos prises tout au long du séjour: chaque pointeur orange indique le nombre de photos prises à l'endroit désigné

Mardi

Knossos

 Le mardi, lendemain de notre arrivée, nous prenons donc le bus local pour la visite de Knossos, situé à tout juste quelques kilomètres d'Héraklion. Knossos était probablement la capitale de la Crète lors de la période minoenne. La cité abriterait le palais du roi Minos, le plus important des palais minoens et sans doute le plus connu des sites crétois depuis sa découverte en 1878.


Le site est également connu pour son découvreur, l'archéologue britannique Arthur Evans. Certains lui reproche en effet d'avoir effectué des restaurations faisant plus appel à son imaginaire qu'à des preuves historiques. Pour les visiteurs novices en archéologie que nous sommes, cela permet quand même de mieux se rendre compte de la grandeur du site et de ce à quoi ça pouvait ressembler.

Bassin lustral nord Quelques unes des jarres retrouvées dans les pièces de stockage de Knossos
Le palais de Knossos est battit selon un plan plus ou moins similaire à d'autres palais de la civilisation Minoenne: autour d'une grande cour centralle quadrangulaire orientée nord/nord-est s'organise tout un ensemble de bâtiments à étages aux innombrables pièces entrelacées reliées par des couloirs inextricables et tortueux.
C'est d'ailleurs certainement de cette complexité que nous vient le mot "labyrinthe", qui signifie litteralement "Palais de la double hache" (la double hache étant un symbole de la civilisation Minoenne très présent dans ce palais).

Salle du trône
Et s'agissant de labyrinthe, l'un des mythes Minoen les plus connus trouve sa source ici même, à Knossos.
Dans la mythologie grecque, le roi Minos refusa un jour de sacrifier aux dieux un magnifique taureau blanc envoyé par Poséidon. Ce dernier, irrité, fit naître en Pasiphaé, la femme de Minos, une passion pour le taureau.
Devenue amoureuse du taureau, Pasiphaé demanda à l'architecte Dédale de lui construire une vache en bois dans laquelle se cacher pour consumer sa passion pour le taureau. De cette passion naquit un homme à la tête de taureau: le Minotaure (littéralement "le taureau de Minos").
En grandissant, le Minotaure devint féroce, et le roi Minos ordonna alors à Dédale de lui construire le labyrinthe, enchevêtrement de couloirs d'où il serait impossible au Minotaure de sortir.
Fresque des Dauphins dans les appartements royaux
L'entrée d'honneur du palais est constituée d'une longue route pavée, qui se termine au milieu du théâtre.

La route pavée... ...menant à l'entrée par le théâtre.

Agios Nikolaos

Après la matinée passée à Knossos, nous ne comptons pas nous éterniser à Héraklion. Nous prenons donc le premier bus pour Agios Nikolaos, jolie petite ville à l'est de la Crète.

Après Héraklion, nous apprécions cette petite ville charmante, pleine de rues en pente qui donnent sur un petit lac, relié à la mer par un tout petit bras de mer sur lequel passe un pont.
Vue de la falaise sur le lac, on voit le petit pont au bout du lac, et derrière, la mer
Vue du pont entre le lac et la mer
Du coup on flane un peu, on se promène, on s'arrête boire un cocktail...

...jusqu'à la nuit tombée.
Vue de nuit sur le lac